Regarder les traces et se souvenir

Il y a un siècle, la première guerre mondiale, qui devait initialement durer quelques semaines, s’enlise. Les hommes s’enterrent et se font face. Fin 1914, le front s’installe en Belgique et dans le nord de la France. Le sort du monde se joue autour de cette ligne. D’Ypres en Belgique à Arras dans le nord de la France, de part et d’autre de cette ligne s’affrontent des nations venues du monde entier : allemands, néo-zélandais, canadiens, britanniques, indiens, australiens… Des français et des jeunes étrangers venus combattre et mourir sur une terre qui leur est étrangère. Devant eux, un horizon, un paysage inconnu, une ligne. Une butte, une colline à conquérir.

Pour moi qui suis né sur cette ligne bien des décennies plus tard, la première guerre mondiale fait partie de mon histoire et de mon identité. Comme tous les écoliers de la région, j’ai visité les sites commémoratifs de cette guerre. Avec mes sœurs, le mercredi nous allions à vélo dans la campagne autour de la maison, près d’Arras, jouer à cache-cache dans les cimetières militaires. Un siècle après, il n’y a plus d’anciens combattants. Cette guerre est définitivement passée dans l’Histoire. Archivée. Cette ligne de front est comme une cicatrice sur la peau. Avec le temps elle s’estompe, les rougeurs et boursouflures s’atténuent. Jusqu’au jour où j’ai découvert les paysages photographiques tourmentés du Somerset, pris par le célèbre photographe de guerre anglais Don Mc Cullin. J’ai trouvé là un moyen de raconter cette guerre à ma manière.

Les cicatrices s’estompent mais ne disparaissent jamais.

Laurent Mayeux

La Ligne 1418 a reçu le label Eurométropole

Label-bilingue

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s